La ville durable Pour un mode de vie écologique

Le taxi électrique : fer de lance du transport durable

taxi électrique

Crédit photo : Service de taxi Aéroport Québec

La Toyota Prius, chef de file des taxis électriques

En utilisant des véhicules électriques, les compagnie de taxi comme Taxi Laurier réduisent au maximum les émissions de CO2. La Toyota Prius est la berline la plus propre du marché. Elle affiche le plus faible taux d'émission de dioxyde de carbone (104 g par km), soit environ deux fois moins qu'une berline de la même taille. Les émissions d'oxydes d'azote, d'hydrocarbure et de monoxyde de carbone sont inférieures à tout autre véhicule doté d'un moteur à combustion interne (essence ou diesel). Aucun émission de micro-particules ou de fumée noire n'est observable, comme sur les moteurs diesel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A faible ou moyenne vitesse, la Toyota Prius peut n'être propulsée que par le moteur électrique offrant ainsi le confort d'une conduite absolument silencieuse et non polluante. Autonomes, les batteries de la Toyota Prius se rechargent en roulant.

La compensation carbone

    Pour aller plus loin dans leur engagement environnemental et afficher un bilan carbone totalement neutre, certaines sociétés adhèrent à un processus de compensation volontaire de leurs émissions de CO2, par exemple en collaboration avec Climat Mundi. Grâce à la contribution de ces sociétés, Climat Mundi finance de projets de développement durable qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre : économies d'énergie, énergies renouvelables...

    Le montant des crédits carbone peut être calculé en additionnant les données suivantes :

    • bilan carbone de l'entreprise concernée ;
    • émissions de CO2 liées à la fabrication des véhicules utilisés ;
    • émissions de CO2 liées à l'extraction, au transport et au raffinage du pétrole nécessaire à l'exploitation de la flotte ;
    • émissions de CO2 liées à la consommation de la flotte majorée de 20% par rapport aux données constructeurs, conformément aux recommandations de l'ADEME pour l'établissement de bilans carbone,
    • émissions de CO2 liées à l'activité tertiaire (personnel de bureau, ordinateurs...).

     

 

 

|Contact |Reproduction interdite : villedurable.com